L'histoire de la Forteresse céleste de Skyforge

En attendant sa bêta fermée, le MMORPG Skyforge propose un intermédiaire roleplay en évoquant l'histoire de la Forteresse céleste ceinturant la planète Aelion.

Perchée loin au-dessus de la tête des joueurs, la Forteresse céleste se charge d'apporter la touche science-fiction à l'univers de Skyforge, pour une pointe de mystère. Ceinturant la planète Aelion, elle se décrit à travers un récit avant de se découvrir aux yeux des futurs apprentis en divinité. Pour les plus observateurs, l'ancien monument est la base du logo du jeu.

L'histoire de la Forteresse céleste de Skyforge

Les symboles ne manquent pas sur la planète Aelion. Les plus anciens d'entre eux, ceux dont le sens est aujourd'hui perdu, furent gravés sur des tablettes de pierre dans des bâtiments dont il ne reste aujourd'hui que des ruines. Ces structures étaient déjà anciennes à l'époque des vieux empires, et des milliers d'années ont passé depuis. Mais la Forteresse céleste fut et demeure le plus fameux d'entre eux. Même si les historiens débattent encore de son origine et de sa signification, un fait est cependant établi : la construction de la Forteresse céleste a permis d'éviter la destruction complète d'Aelion.

Il y a environ mille ans, Aelion a été prise d'assaut par les envahisseurs Mantides, conduites par la grande déesse Sangra. Aeli, qui était déjà la divinité tutélaire d'Aelion, et ses fidèles immortels chassèrent les monstres. Toute la nation se dressa contre les terribles envahisseurs, les forçant à battre en retraite. Pour se venger, Sangra décida de détruire Aelion avec ses habitants, mortels comme immortels. Encore aujourd'hui, les moyens qu'elle employa restent obscurs.

SF_Celestial_Fortress_Art_001.jpg

Les désastres commencèrent à s'accumuler : tempêtes et tsunamis géants, tremblements de terre, éruptions volcaniques firent de nombreux morts. Mais un jour, alors qu'Aeli utilisait ses pouvoirs divins pour dissiper un nuage de cendres volcaniques qui recouvrait les continents, quelque chose de tout à fait inattendu lui apparut. La plus grande lune d'Aelion, Théa, dont le trajet dans le ciel était connu depuis des millénaires, n'était pas à sa place. Aeli savait que tous les cataclysmes dont souffrait Aelion trouvaient leur source en Théa. En quatre ans de travail acharné, Aeli et ses aides conçurent le plan d'une structure colossale destinée à stabiliser Théa. Tandis que la construction avançait, Aeli affina la conception originale du projet. En plus de son objectif initial d'empêcher la chute de la lune, la Forteresse céleste devrait aussi monter la garde en cas d'arrivée d'envahisseurs.

SF_Celestial_Fortress_Art_004.jpg

Lorsque la Forteresse céleste fut achevée, Aeli envoya la structure en orbite dans l'espace et l'y assembla. Et une nuit, alors que Théa était partiellement éclipsée par la jeune lune, la Forteresse céleste entra en fonction. Aelion trembla de nouveau, mais ses habitants s'y étaient préparés. Aeli avait prévu que le lancement de la Forteresse céleste provoquerait une série de petites catastrophes. Il ne s'était pas trompé dans ses calculs et en quelques années, le mouvement descendant de Théa ralentit avant de cesser complètement. La Forteresse céleste contrebalançait le déplacement des lunes d'Aelion qui se stabilisèrent bientôt sur de nouvelles orbites. La structure protégeait la planète du cataclysme.

Lorsque la chute de Théa cessa, la menace d'un cataclysme général fut enfin levée, grâce aux efforts d'Aeli et des habitants d'Aelion. Et c'est cela que représente le symbole, le lancement de la Forteresse céleste avec deux lunes en arrière-plan. Il s'agit d'un symbole de protection et de la capacité à surmonter les obstacles pour atteindre le salut. Ce symbole brille encore de tout son éclat pour tous les habitants d'Aelion et les inspire à accomplir de grandes et nobles prouesses.

Pour la suite, il restera aux joueurs à revisiter cette histoire.

Ape

  • En chargement...

Que pensez-vous de Skyforge ?

51 aiment, 25 pas.
Note moyenne : (79 évaluations | 0 critique)
6,3 / 10 - Assez bien

34 joliens y jouent, 67 y ont joué.